Villa Juliette
Villa Juliette, bâtiment BBC à Montpellier ©JLG 

L’écoconception,
pour une offre plus vertueuse

Le principe de sobriété à toutes les phases du chantier, le renforcement des compétences en écoconception, l’adaptation à différents usages ou encore la prise en compte des conséquences du dérèglement climatique dans la conception des bâtiments et des quartiers en analyse du cycle de vie sont des éléments qui font aujourd’hui partie intégrante de l’offre en conception du Groupe.

passivHausEnsemble immobilier PassivHaus dans la ZAC Confluence à Lyon © Eiffage

Référentiel HQVie®, le déploiement se concrétise

Le référentiel de construction durable Haute Qualité de Vie® a été développé dans Phosphore, laboratoire en développement urbain durable d'Eiffage. Totalement compatible avec HQE®, il traduit la complexité d’une approche systémique des enjeux de développement durable dans un projet urbain à l'échelle du bâtiment, de l'îlot et du quartier. De nombreuses thématiques sont étudiées, comme les éco-mobilités, le bouquet énergétique, l'intensification et l'évolutivité des usages, ou encore la prévention des risques liés au changement climatique. À la fois guide de conception et outil de suivi et d’aide à la décision, le référentiel HQVie® appliqué à un projet urbain permet aux acteurs, élus, aménageurs, promoteurs, constructeurs, mainteneur/exploitants et riverains d’en évaluer le positionnement développement durable et, le cas échéant, d’en identifier les éventuelles carences.

Eiffage Construction et Eiffage Énergie l'introduisent désormais dans diverses réponses à appels d’offres : opérations d’aménagement labellisées Ecocité, équipements sportifs, hospitaliers et scolaires, programmes de logements, de bureaux et de services, ou encore campus universitaires. 

green-ER
Université GreEn-Er ©Eiffage

Fort du succès rencontré, le Groupe a conçu un outil numérique, l’Univers HQVie®, visant à responsabiliser et à autonomiser ses régions dans le déploiement du référentiel, et à garantir son accompagnement, son contrôle et son amélioration continue. L’outil, mis en ligne en 2014, poursuit plusieurs objectifs : déployer la démarche HQVie® et les solutions du Groupe, répondre de façon innovante aux projets d’aménagements -îlots et bâtiments-, assurer une veille technique innovation, mutualiser les innovations et poursuivre la démultiplication de Phosphore, proposer des solutions abordables et reproductibles, favoriser les partenariats (pôles, start-ups...) 

Focus

L’approche ACV 

Outil normalisé et reconnu, l'ACV est la méthode la plus aboutie en termes d'évaluation globale et multicritère. Ces informations rapportées aux produits de construction sont diffusées dans des déclarations environnementales de produits. La prise en compte de l’écoconception au travers des outils d’ACV est une constante intégrée depuis 2006 dans le savoir-faire d’Eiffage Construction. Alors qu’aucun outil ne correspondait aux besoins du groupe, notamment aux exigences environnementales fixées pour chaque projet, Eiffage Construction a mis au point un outil interne : la calculette ACV produits. Cet outil permettait de quantifier les impacts d’un produit de construction ou d’un bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie, depuis l’extraction des matières premières qui le composent jusqu’à son élimination en fin de vie, en passant par les phases de distribution et d’utilisation. La calculette était aussi un moyen de comparaison de produits, et plus largement, de comparaison de deux solutions constructives.

Aujourd’hui des outils sont disponibles pour réaliser les ACV de bâtiments, Eiffage Construction a choisi d’utiliser désormais l’outil Elodie créé par le CSTB et d’aider à son développement à travers un partenariat. Ainsi, Eiffage a contribué aux données intégrées dans cet outil et développé certaines fonctionnalités. La dimension multicritère et globale de l’ACV via Elodie permet d’objectiver les prises de décisions, d’écoconcevoir, et d’évaluer les performances de nos bâtiments. Elodie est en perpétuelle évolution, à terme il permettra également d'étudier les éléments de confort thermique et acoustique, ainsi que le coût global. 

 

UEB
      Université Bretagne Loire ©Thierry Beaucap

En 2014, Eiffage remportait plusieurs PPP lancés dans le cadre du plan Campus -GreEn-ER à Grenoble, Université Bretagne Loire, Campus Grand Lille et Aix-Quartier des facultés- notamment à travers une offre intégrée et répondant parfaitement aux besoins des utilisateurs et des exploitants

GreEn-Er a été livré en 2015. Dans ces 23 000 m², pouvant accueillir 1500 étudiants, se sont installées différentes écoles et laboratoires (ENSE3, G2lab, ou certaines formations de l’Université Joseph Fourier). Le bâtiment est à la pointe en matière de gestion responsable des ressources et de réduction de consommation énergétique. Grâce à des centaines de capteurs, la vie du bâtiment en termes de consommation d’eau et d’énergie est d’ailleurs modélisée et affichée en temps réel dans le hall de l’école. L’une des innovations du bâtiment réside dans un véritable «laboratoire vivant» de 500m², qui permettra aux étudiants et aux chercheurs de tester des stratégies de gestion énergétique appliquées à taille réelle.

 
©Eiffage


Cologen 

Ce PPP gagné en décembre 2015 prévoit la construction et la rénovation de trois collèges dans le Var avec un objectif de certification BBC-Effinergie. Eiffage Construction est mandataire de cette opération, Eiffage Energie et la branche Infrastructures étant également mobilisés.

Le projet a été basé sur une analyse multicritères qui permet de répondre notamment à l’inscription des bâtiments dans le respect des spécificités du territoire. Eiffage s’inscrit ainsi dans la démarche BDM et s’engage pour l’obtention du niveau Or pour 2 projets (Carcès et Saint-Raphaël) et du niveau Argent pour le collège de la Seyne-sur-Mer qui fait l’objet d’une réhabilitation complète. En matière d’efficacité énergétique, le niveau de performance est exigent (RT 2012 - 20 %). La conception bioclimatique comprend des solutions d’isolation en fonction de l’exposition aux vents et au soleil et de ventilation naturelle (via des cheminées thermiques). Le bouquet énergétique privilégie l’énergie solaire et un procédé innovant de ‘geo-cooling’ de type puits provençal hydraulique (Carcès). De plus, dans le cadre de la démarche BDM, la mise en place de matériaux biosourcés et/ou locaux (bois, acier, verre ou encore terre cuite) est privilégiée.

 

Concernant le collège de la Seyne-sur-Mer, une attention particulièrcologene a été portée sur la conservation de certains bâtiments d’origine. Pour ce qui est de la fonctionnalité, la conception des collèges permets l’utilisation, par la collectivité d’équipements collectifs (gymnase, plateau sportif, salle polyvalente ou auditorium) en dehors des horaires d’exploitation par les équipes scolaires. Enfin, concernant la préservation des services écologiques, une végétalisation des préaux est prévue ainsi que des jardins pédagogiques.

Cologen-Collège Carcès ©BBG Architectes Associés

 

 
 
mur de rodins
Mur de rondins – Concours photo 2014 ©Stéphane Trannoy (APRR)
 
Focus

Le numérique au cœur de la gestion durable des bâtiments et écoquartiers

Que ce soit au travers des aménagements prévus dans le cadre de l’écoquartier Smartseille ou dans le cadre de l'Université Bretagne Loire, le volet numérique fait partie intégrante des projets afin de répondre à la nécessité d’adaptation aux besoins des usagers et au défi de mutualisation des espaces. Une mise en œuvre qui se fait en partenariat avec Orange sur les deux projets. Ainsi, sur Smartseille, sont proposés différents services numériques pour accompagner et organiser cette mixité : une couverture WiFi et un réseau social à l’échelle du quartier, des bornes interactives, une e-conciergerie, un suivi du parking mutualisé et d’autopartage (disponible sur smartphone) et bien sûr la gestion des consommations d’énergie des habitations.

allar numerique
©Exemple de solution numérique dans le démonstrateur Smartseille © Eiffage - Enodo

L’Université Bretagne Loire est quant à elle le premier campus connecté d’Europe qui relie 28 établissements (universités, écoles supérieures, laboratoires de recherche …) répartis sur 38 sites de la région et fréquentés par 76 000 étudiants et chercheurs- pour lequel 4 bâtiments sont construits, à Rennes et à Brest. Il prévoit l’équipement de 54 salles interconnectées : espaces de travail collaboratif, salles de visio-immersives, salles de travaux dirigés et télé-amphithéâtres, ainsi qu’un mur d’image informatif visible depuis les espaces centraux.

 
 

Adaptation et évolution du logement 

Le maintien des personnes âgées au domicile et l’autonomie des personnes en situation de handicap dans l’habitat sont des enjeux de société intégrés dès la conception des logements. Au-delà des exigences réglementaires, des initiatives existent qui « pensent » le logement comme un ouvrage évolutif et convivial.

Focus

Cocoon’Ages, l’habitat intergénérationnel

Cocoon’Ages est une offre de résidence intergénérationnelle portée par Eiffage Immobilier en partenariat avec Récipro-Cité en réponse aux nouvelles problématiques liées à l’allongement de l’espérance de vie et à l’isolement social. Elle a pour vocation de stimuler et organiser les liens sociaux, échanges et solidarités de proximité entre générations en combinant une architecture adaptée avec des services-animation adaptés.

cocoon
©Eiffage- RéciproCité

Une attention particulière est apportée à l’ergonomie et au confort des logements Cocoon’Ages pour permettre l’accueil des seniors dans l’esprit de « bien vieillir » chez soi : proximité des services publics et commerces, éclairage et signalétique renforcés, adaptation des accès, etc.

Des espaces multifonctions modulables Cocoon’Ages sont prévus pour constituer un cadre privilégié pour les activités collectives génératrices de lien. Les résidents et le gestionnaire-animateur peuvent ainsi se retrouver dans la maison des projets, la salle polyvalente ou autour de la cuisine commune ou d’un jardin partagé en fonction de leurs besoins.  

 

 

Focus

La pièce évolutive, une solution HQVie®

logement evolutif
©Cap Cross / Macary / Page et Barthélémy / Grino

Traduction opérationnelle des logements évolutifs issus du laboratoire Phosphore d’Eiffage, le concept propose des logements conçus pour répondre aux besoins d’une famille et s’adapter aux usages de ses occupants : arrivée et départ des enfants, télétravail, nomadisme professionnel, accueil d’un parent, sous-location, bi-résidence…

Pierre angulaire du concept, une pièce évolutive offre à l’appartement auquel elle est rattachée de multiples usages, tout en restant autonome. Elle bénéficie de l’isolation acoustique et de raccordements aux réseaux de l’immeuble, d’une salle de bain, d’une terrasse et de deux accès indépendants : depuis l’appartement contigu et directement depuis le palier. La pièce évolutive peut être partagée, louée ou encore vendue au logement voisin. Cette innovation Eiffage est proposée sur l’écoquartier Smartseille, en logement social ou en accession. 

 

Concevoir et construire autrement avec le bois 

La politique bois d’Eiffage Construction, formalisée en 2011 en réponse aux exigences du Grenelle de l'Environnement et aux démarches de qualité environnementale des ouvrages, est riche d’une expertise de plus de 25 ans dans la construction bois et structure la démarche d’exploitation du matériau. Elle est construite autour d'une triple approche :

• le bois matériau, atout de l'éco-conception,
• le bois source d’énergie, combustible privilégié des chaudières biomasse,
• le bois ressource naturelle, source de biodiversité et de compensation carbone.

ZAC de ringis
ZAC de Rungis (Eiffage Construction) ©Barriquand


 
L’engagement des métiers autour du bois-construction

Les principes d’écoconception de la branche favorisent le recours au bois de façon non dogmatique, en le mixant avec le béton au sol pour ses caractéristiques inertielles et le confort d’été, et le métal pour ses propriétés de reprises de charges sur les porte-à-faux en filière sèche.

Focus

Un partenariat pour les bioressources 

Eiffage Construction adhère depuis 2013 à l'association C&B depuis devenue KARIBATI, qui fédère et représente les acteurs des filières de matériaux et produits constructifs biosourcés -bois, chanvre, laine de mouton, lin, paille, ouate de cellulose…- tout en leur apportant des solutions concrètes de développement. Le partenariat porte sur la mise en place d’une veille complète sur les produits biosourcés (normes, techniques, assurances, réglementation, appels à projets, subventions…), la fourniture de listes de partenaires essentiels en régions ou encore l’accompagnement des équipes dans l’expertise ou le choix de produits compte tenu des contraintes des projets (pour dix par an). Dès à présent, KARIBATI accompagne les équipes sur les projets de Smartseille ou de la ZAC d’Asnières. 


La branche promeut les atouts du bois dans tous ses métiers :

• En tant qu’entrepreneur général, elle intègre le bois dès la phase de conception des projets. Les équipes de conception-construction exploitent les qualités du matériau, tandis que la promotion immobilière bénéficie de la réduction des coûts de construction par l’intégration d’éléments préfabriqués en usine et répond aux préoccupations environnementales de ses clients.
• Dans le domaine de la maintenance et de l’exploitation, l’utilisation d’essences durables nécessitant peu d’entretien satisfait à la fois aux nécessités économiques et aux exigences écologiques.
• La direction des Achats favorise les fournisseurs et sous-traitants partageant la déontologie du Groupe, notamment à travers le label FSC.
• Enfin, les équipes d’Eiffage Aménagement maîtrisent les enjeux du bois ressource naturelle et pratiquent le reboisement forestier, notamment en collaboration avec l’ONF


 

il etait une fois
Il était une fois – Concours photo 2014 ©Emilie Caron