raffinerie
Raffinerie de Feyzin ©Olivier Dupont

Des activités industrielles solides, aux impacts maîtrisés

 

Le secteur industriel anticipe depuis plusieurs années les risques liés à sa dépendance aux énergies fossiles et à ses émissions de gaz à effet de serre.

Progressivement, la maîtrise de ces risques s’accompagne de la recherche de meilleures offres de produits et de services à haute valeur ajoutée, y compris des points de vue social et environnemental, signature différenciante des savoir-faire industriels français.

Carriere
La carrière du Stinkal ©Karine Warny – Tandem

Les activités industrielles sont présentes historiquement dans toutes les branches d’Eiffage à l’exception des Concessions. La stratégie du Groupe vise les segments de marchés industriels pointus et de plus en plus techniques caractérisés par :

  • des investissements qui visent la production en série de produits finis innovants, standardisés et modulables à coûts et techniques maîtrisés, l’optimisation des coûts et une qualité zéro défaut ; la sécurité des travailleurs et la réduction du temps de main d’œuvre
  • la réduction des impacts environnementaux de tout type, gaz à effet de serre, pollutions sonores et olfactives, consommation de matériaux, impacts sur les
Usine
L’usine de liants de Collonges ©Eiffage Route

 

L'offre industrielle

L’offre industrielle du Groupe cible la gestion de l’énergie et la réduction des émissions des gaz à effet de serre.

Optimiser les process de production et limiter les rejets de gaz à effet de serre des sites industriels

L’approche d’Eiffage –qui, de la conception jusqu’à la maintenance intégrée des projets, intervient sur toute la chaîne de valeur industrielle – contribue activement à la réduction des consommations et des émissions des sites industriels. Ainsi, Eiffel Industrie (Eiffage Energie) se positionne sur ces enjeux cruciaux, depuis le pilotage simple de la fiabilité globale ou individuelle des équipements jusqu’à l’amélioration continue de la disponibilité productive des process et de la qualité de la production.

biomasse eiffage énergie

Remplacer les énergies fossiles dans la thermique industrielle

Le Grenelle de l’environnement et les projets sélectionnés par la CRE ont contribué à faire de la thermique industrielle un créneau porteur : exploitation de la biomasse, incinération d’ordures ménagères, centrales de cogénération… Eiffage mise sur l’approche globale des projets et sur l’expérience du métier afin d’enrichir l’offre du plus technique qui augmentera le rendement de l’installation. La proposition de maintenance des installations complète l’offre.

Usine

 

Clemessy participe aux travaux de grande ampleur réalisés par la Société de chauffage de Bagnolet, filiale de Cofely, qui rénove son réseau de chauffage urbain. De 2013 à 2015 les travaux ont permis le remplacement de chaudières fioul lourd et charbon par des chaudières gaz et biomasse. Clemessy MNO s’est vu confier les lots électricité HTA/BT, système de sécurité incendie, automatismes et supervision de ces deux chaudières biomasses de 11 MW chacune.

 

La centrale de cogénération de Rennes (Eiffage Énergie) ©Bertrand Béchard   

 

Focus

Un logiciel pour optimiser la valorisation des déchets de l'agglomération parisienne

Le Syctom, traite et valorise les déchets ménagers de 5,7 millions d'habitants des 84 communes adhérentes de l'agglomération parisienne. Dans le cadre d’une refonte de son logiciel de gestion des pesées, Clemessy réalise le développement d’une application internet couplée à un environnement d’aide à la décision. Cette application a pour objectif de prendre en compte tous les aspects métier d’une métrologie de tonnage des déchets ménagers.

Le logiciel est prévu pour une centaine d’utilisateurs permet de suivre pour chaque collectivité les tonnages collectés ainsi que la facturation des principaux acteurs (Collecteur, Transporteur).

D’autres exemples sont référencés au chapitre dédié aux énergies renouvelables.

 

L’offre Analyseurs de fumées de Clemessy

Afin de répondre aux normes relatives à la protection de l’environnement, Secauto, filiale de Clemessy, a développé pour ses clients une offre clé en main d’analyseurs de fumée dédiés aux mesures des rejets dans l’air de CO, CO2, NO2, SO2, HCl, HF, H2O, O3, COV, NH4, poussières, mercure, dioxines… qui affichent également les débit, pression et température. Le système d’acquisition et de traitement de données dédié permet la visualisation des mesures en temps réel, ce qui facilite l’exploitation des données et l’édition de rapports environnementaux automatisés.

 General Electric Belfort a confié à Secauto la réalisation des armoires de mesures à l'émission (CEMs) pour les 4 turbines fuel et gaz qui seront installées en Angola. Les analyseurs mesurant l’oxygène, le dioxyde de soufre, les oxydes de carbone et d’azote seront intégrés dans 4 shelters. La filiale fournira en complément 4 analyseurs de poussières et un système d'acquisition de données. Secauto a déjà réalisé plusieurs projets de même type pour General Electric en France et à l'export, notamment en Algérie, Roumanie, Belgique ou Espagne.

 

 

  
Usine
L’usine de Lauterbourg ©Eiffage Métal
Focus

Secan-RSH, alternative aux analyses du kérosène en laboratoire

Les normes internationales imposent une concentration maximum de mercaptans (RSH) dans le kérosène, obligation contraignante et coûteuse pour les raffineurs qui doivent soumettre le produit à des analyses systématiques en laboratoire. Secauto (Clemessy),Secan spécialiste de l'analyse industrielle, propose une alternative à ses clients. Après plus de 1000 heures d'études et la mise en œuvre d'une plate-forme dédiée à Feyzin (Rhône-Alpes), ses équipes ont mis au point le Secan- RSH qui permet d'effectuer les analyses en ligne, sur le site de production, avec une qualité de mesure identique à celle du laboratoire. Les avantages sont multiples : mesure en temps réel, répétabilité de la mesure, fiabilité et disponibilité de l'équipement, simplicité d'utilisation et de maintenance et optimisation des coûts. À ce jour, le Secan-RSH est référencé par Total et SK Corporation.

©Tous droits réservés

 

Dans le cadre d’un projet de construction et de rénovation de centrales à Mayotte initié en 2013, Clemessy a conçu et réalisé clés en main, avec son partenaire Steuler, un système de dépollution des fumées de cinq moteurs Diesel (dénitrification) de la centrale existante (longoni 1). Ce système SCR permet une réduction significative des rejets toxiques de monoxyde et de dioxyde d’azote (Nox) contenus dans les fumées d’échappement, en les convertissant en eau et en azote. 

Des solutions pour l'aviation  

Clemessy travaille également sur le projet de R&D Greentaxing ayant pour objectif de réduire les émissions liées aux déplacements sur le tarmac, en équipant les trains d'atterrissage d'un moteur électrique, sans avoir recours aux moteurs principaux. L’implication de Clemessy dans ce projet porte sur la fourniture de 2 bancs d'essais très évolutifs (Structure d'accueil mécanique, système de pilotage, système d'acquisition et de dépouillement, motorisation...), permettant au client de qualifier les différentes versions de son spécimen, et ce depuis la phase prototype jusqu'à sa phase d'industrialisation.

Le projet RECUPENER associe Clemessy à des acteurs industriels majeurs du marché aérospatial (Messier Bugatti, Sagem, Hispano Suiza …). Labellisé au sein du pôle ASTech, il répond à deux défis majeurs posés par l’avion électrique : réduire la masse du réseau électrique et lisser les variations de puissance. En créant des sous- réseaux de stockage et de distribution d'énergie proches des commandes de vol. Il vise un produit final utilisable dans différentes applications d’avions (bizjet, régionaux et > 100 passagers) à court et moyen terme. Toujours dans le domaine de l’avion plus électrique, ce projet a permis d’intégrer deux autres projets européens, Actuation 2015 et HighPMAAC, financés en partie par la Commission européenne (FP7 et Cleansky).

Soudeurs

©Tous droits réservés

Nucléaire, la sécurité des installations au cœur des activités

Les branches d'Eiffage œuvrent sur la plupart des segments de la filière nucléaire. Complémentaires, leurs savoir-faire contribuent notamment à répondre aux demandes de sécurisation renforcées consécutives à l'accident majeur de Fukushima.

La conception-construction, une expertise de longue date

Ces activités fédèrent les compétences de toutes les branches du Groupe, hors Concessions. Eiffage Métal œuvre dans ce secteur depuis le lancement du programme français de construction de centrales nucléaires, et conçoit et fabrique des ouvrages mécano-soudés, chaudronnés et électro-mécanisés pour les installations nouvelles (de type EPR aujourd’hui) et les futurs programmes de démantèlement. Reconnue comme experte dans la fabrication des ponts polaires et des portes d'accès matériels destinés aux réacteurs des centrales EPR, elle fournit des équipements adaptés à des conditions d’exploitation intenses ou résistants à des conditions sismiques d’intensité exceptionnelle.

Focus

Vercors

Maquette
© Léonard de Serres

Le groupement Eiffage (département GCN de la branche Infrastructures, mandataire, Eiffage Construction Métallique, Eiffage Énergie et Eiffage Route) a été chargé de réaliser pour EDF, sur le site R&D des Renardières (Seine-et-Marne), la maquette d’une enceinte de réacteur nucléaire à double paroi. Baptisée Vercors, la maquette devait démontrer la robustesse de l’ouvrage en situation d’accident grave et améliorer la connaissance des phénomènes de vieillissement et de transferts à travers le béton. Toutes les dimensions sont rapportées à l’échelle 1/3 et permettent d’obtenir un niveau de contrainte similaire à celui des enceintes du parc nucléaire français. La vitesse de vieillissement étant multipliée par 9 du fait de l’effet d’échelle, la maquette permettra aux chercheurs d’EDF, après six ans d’exploitation, d’appréhender le comportement du béton des enceintes à 54 ans d’âge.

Le succès du projet implique une construction particulièrement soignée aux exigences constructives spécifiques : coffrage sans tiges traversantes, béton sans fixations, implantation de 700 capteurs dans le béton… En amont, des modules sur des aires de pré-assemblage ont également été créés afin d’industrialiser et d’optimiser le processus.

L’expertise des équipes et leur synergie a été démontrée. Lors de la réception par EDF en novembre 2015, le test d’étanchéité de l’enceinte a prouvé son efficacité puisque les résultats ont été largement en deçà du niveau maximum exigé (7m³/heure atteint contre 50m³/heure maximum attendu). La livraison définitive de l’ensemble des bâtiments est prévue pour avril prochain.

 

Les entreprises spécialisées de la branche Énergie disposent de plus de 500 collaborateurs qualifiés et habilités qui interviennent sur les marchés courants faibles et forts, contrôle commande, installations de sécurité et protection des sites, réseaux et télécommunications, tuyauteries et soudage, auxiliaires et groupes diesel ou encore machines tournantes.

Focus

Construire des centrales

Au cours des cinquante dernières années, Eiffage Génie civil a participé à la construction de près de la moitié du parc français de centrales nucléaires. Les compétences et savoir-faire ainsi acquis positionnent la branche sur le développement de méthodes ou produits innovants répondant à des niveaux de sécurité maximale.

Centrale de Nogent
La centrale de Nogent-sur-Seine ©Alex Béraud
 
L'exploitation et la maintenance

Plus de 800 collaborateurs du Groupe sont porteurs de l’habilitation DATR, et aptes à intervenir en milieu ionisant en toute sécurité.

Les équipes de Clemessy Nucléaire bénéficient de 40 ans d’expérience et de plus de 10 000 interventions dans le cadre de projets et d’actions de maintenance, qu’il s’agisse de renforcer les éléments existants, modifier des réseaux ou créer de nouvelles structures permettant de faire face à des scénarii d’accidents potentiels.

Une formation sur les pratiques de fiabilisation individuelle en milieu nucléaire a été élaborée pour le développement de comportements nécessaires au respect des obligations de sûreté en centrale nucléaire. 59 salariés sont venus se former sur 2015.

Usine de Fos sur Mer
©Eiffage Métal

La branche Energie collabore étroitement avec le CEA sur de nombreuses opérations. Si Clemessy est particulièrement présent sur l’aspect process de grandes opérations menées à Valduc (militaire) et Cadarache (civil) – à l’exemple du réacteur expérimental Jules Horowitz –, de nombreux autres sites du CEA présentent un potentiel important. Les équipes de Clemessy ont ainsi diversifié leurs compétences. Outre les savoir-faire habituels en courants forts et faibles, elles proposent un panel d’offres quasi unique sur le marché. C’est le cas, notamment, des enceintes de confinement indispensables aux procédés liés à la recherche nucléaire. Centre-Est. L’expertise porte sur la mise en oeuvre des contrôles d’étanchéité, la réalisation des tuyauteries pour le transport des fluides (gaz,acides…) ainsi que le contrôle commande du procédé. Pour les infrastructures de bâtiment, Clemessy possède des savoir-faire en ventilation nucléaire et en tuyauterie industrielle. Enfin, l’entreprise est le référent en radioprotection auprès du CEA.

De son côté, Eiffage Énergie Vallée du Rhône répond depuis plus de 30 ans aux attentes du CEA de Marcoule (Gard) en électricité, instrumentation, automatisme et ce, tant en travaux neufs qu’en maintenance multitechnique. Sans oublier que d’autres filiales d’Île-de-France et de Bourgogne d’Eiffage Energie sont aussi partenaires du CEA sur les sites militaures de Valduc (Côte-d’Or) et de Bruyères-le-Châtel (Essonne).

Focus

Eiffel Industrie à l'oeuvre pour la centrale de Chinon

Le service Nucléaire d’Eiffel Industrie Ouest intervient désormais sur la station de traitement des eaux à la monochloramine du CNPE de Chinon. Le contrat a été conclu pour la période 2015 à 2018 et porte sur la maintenance préventive et corrective du circuit des aéroréfrigérants (mécanique, robinetterie, tuyauterie composite PEHD et ECTFE).

 
La sécurisation des infrastructures

Depuis 2011, les bureaux d'études du Groupe sont sollicités pour participer aux campagnes de travaux consécutives au renforcement des exigences de sécurité et de sûreté post-Fukushima. Celles-ci concernent principalement la maîtrise du risque d’inondation, le renforcement antisismique, le renforcement d'infrastructures existantes, le stockage sécurisé d'eau borée, l’autonomie énergétique temporaire et la protection anti-intrusion.

 

Maquette
© Léonard de Serres

En groupement d’entreprises, Clemessy est titulaire du contrat de fourniture, montage et maintien en conditions opérationnelles des groupes électrogènes à moteurs DUS pour l’ensemble des paliers 900 et 1450 MW du parc nucléaire français, soit au total 38 tranches.

La déconstruction, axe de développement des activités

Dans ce cadre, les branches apportent désormais leurs compétences dans divers projets : machines spéciales, automatismes pour la mise en conditions opérationnelles de systèmes pendant la phase de démantèlement, maintien en conditions opérationnelles des systèmes de détection incendie, de ventilation, de sécurité site… Ainsi, le département GCN d’Eiffage Génie civil prend activement part aux travaux de démantèlement du réacteur G1 UNGG, le tout premier réacteur électronucléaire français. Les équipes ont développé un procédé hautement sécurisé de prélèvement d’échantillons de graphite du réacteur, les opérations de carottage à sec devant être réalisées en milieu contrôlé, à température modérée et avec minimisation des productions de poussière afin d’éviter l’altération du matériau.