haute tension
©Eiffage Energie

La prévention,
des moyens à la hauteur des ambitions

La protection de la santé et de l’intégrité physique des collaborateurs est fondamentale pour le Groupe et matérialisée par l’objectif du zéro accident.

Mobilisant tous les niveaux hiérarchiques et valorisant toute initiative permettant une réelle évolution des comportements, les branches engagent leurs moyens managériaux et opérationnels pour répondre aux objectifs de leurs plans d’actions sécurité : dispositifs de formation à tous les niveaux hiérarchiques, analyses multifactorielles des accidents, visites de prévention par l’encadrement, audits opérationnels, partage des bonnes pratiques et investissements dans des équipements offrant le meilleur niveau de sécurité. Un réseau Prévention existe dans chaque branche, majoritairement composé d’animateurs régionaux professionnels de la prévention.

usine metal
©Patrick Babou

Les taux de fréquence et de gravité Groupe baissent régulièrement depuis trois ans. En 2015, le taux de fréquence Groupe se situe à 11,86 et le taux de gravité réglementaire à 0,87.

TF/TG

Des actions de communication qui évoluent

La sensibilisation quotidienne des salariés est un facteur essentiel de la politique de prévention des risques. Toutes les branches maintiennent des actions de communication fortes, notamment des campagnes dédiées qui dynamisent et fédèrent les équipes.

La campagneTous producteurs de sécurité d’APRR-AREA a marqué une pause en 2015 afin de préparer le déploiement de la méthode Safestart. En parallèle, la diffusion interne des Fil direct accident s’est poursuivie tant pour des accidents du travail avec ou sans arrêt que pour des presqu’accidents car l'information contribue à éviter un incident similaire.

Selon l’ASFA, une centaine d’accidents met en péril chaque année la sécurité du prevention branchepersonnel intervenant sur les tracés autoroutiers, l’inattention des conducteurs étant l’une des principales origines. Face à la recrudescence des comportements à risques et aux relâchements mis en évidence par les statistiques d’accidentologie récentes, APRR et AREA ont déployé une nouvelle communication de prévention et de sécurité à l’intention des clients associant aussi les salariés avec le slogan « Rendons l’autoroute plus sûre ». Il s’agit de mettre en évidence le lien entre les bons comportements et la sécurité, à travers un discours d’encouragement et de reconnaissance des conducteurs prudents et respectueux des règles de sécurité.

Focus

Des moyens de communication sans cesse renouvelés

Les NTIC et leurs nouveaux usages sont une opportunité de diffusion d’un message plus directe auprès des collaborateurs. La démarche lancée par les équipes de Collignon en Belgique (Eiffage Energie) témoigne de cette évolution en proposant aux collaborateurs qui le souhaitent de recevoir des sms sur leur portable de société contenant des actualités liées à la sécurité, tel que le nombre de jours sans accident ou le signalement d’un accident sur un chantier et sa nature.

Sur les chantiers d’Eiffage Energie en région Ouest, une autre initiative a été mise en place pour une meilleure communication autour de la sécurité. Il s’agit d’une bâche souple démontable qui regroupe les éléments d’affichage règlementaire et qui offre un espace d’expression supplémentaire aux collaborateurs sur chantier afin d’évoquer la sécurité à leur manière. 

prevention brancheLa branche Infrastructures poursuit le déploiement d’outils pour la prévention des accidents au quotidien avec la mise en évidence de 20 exigences fondamentales. Chaque mois une des situations (circulation piétonne, utilisation d’outils manuels, montée et descente de véhicules…) fait l’objet d’un focus pour sensibiliser les salariés aux bons gestes et à la bonne attitude. Ce qui a permis à la branche de constater en 2015 que 47% de ses établissements étaient parvenus au « zéro accident ». Dans la continuité de la campagne organisée en 2014 Le silence tue – la parole sauve, l’opération de 2015 L’absence de point de vue tue, a voulu souligner que l’indifférence en matière de sécurité est dangereuse. La campagne Vis ma vie en sécurité lancée en 2016 se focalise sur l’esprit d’équipe et la solidarité pour davantage de sécurité. 

Afin de renforcer les campagnes de communication, des outils ont également été créés et poursuivront leur déploiement en 2016 :

- des indicateurs de performance sécurité amont sont désormais suivis en temps réel grâce à l'application mobile Safety Force© conçu par l’entreprise ;

- une plateforme de partage de savoir-faire, StandART Prévention, permet de rendre compte et d’échanger sur l’efficacité de ces procédures de sécurité.

Focus

L'outil audiovisuel, une force pédagogique

En plus de packs de communication « classique » ou pour appuyer les propos des ¼ d’heure sécurité, la branche Énergie a diffusé en 2015 à tous ses collaborateurs à travers la France, le film « sécurité vigilance partagée ». Ce film, dont les séquences sont interprétées par des collaborateurs du groupe, présente les situations à risque rencontrées sur les chantiers et vise évidemment à maintenir la vigilance, à sensibiliser les nouveaux collaborateurs mais aussi à soutenir les personnels d’encadrement dans leur effort quotidien pour la prévention.

© Eiffage

Eiffage Construction favorise toujours les initiatives régionales comme les Forums prévention ou la démarche poly-accidentés. Les documents d’instructions, notes d’information, procédés et procédures sont désormais regroupés dans un « Référentiel prévention » d’Eiffage Construction, mis en ligne depuis fin 2015. Il donne accès à l’ensemble des données et consignes en vigueur dans l’entreprise et permet aussi de réaliser le suivi des chantiers et d’éditer les éléments préparatoires à l’établissement du document unique d’évaluation des risques.

Des journées sécurité sont organisées chaque année par les directions régionales de la branche Energie, à l’exemple de Clemessy Méditerranée et Secauto qui ont organisé le 17 octobre 2015 une journée spéciale «santé-sécurité» à destination de tous leurs salariés. Les ateliers programmés ont porté sur sept thèmes: bruit, vibrations, gestes de premiers secours, manutention manuelle, travaux en hauteur, incendie et risques liés à l’activité physique.

Former, pour changer les comportements durablement 

Des processus de formation propres aux cœurs de métier sont en place dans toutes les branches avec différents outils permettant de rappeler les consignes et l’importance d’une vigilance continue.

Des outils de sensibilisation et d’aide à energie guidel’amélioration des pratiques et des comportements sont largement diffusés sous forme de guides ou sous format informatique et interactif dans certaines et complété de VigiAttitude -outil de sensibilisation et d’échanges développé depuis 2009 pour certaines activités et permettant de vérifier l’acquis des connaissances et la capacité des collaborateurs à détecter les situations à risques.


Focus

Une attention particulière portée à la sécurité des prestataires 

Une réflexion a été menée au sein d’APRR afin de renforcer les conditions de travail en sécurité des prestataires. Ainsi, une nouvelle procédure de gestion des entreprises extérieures est entrée en vigueur au 1er janvier 2015. Elle s’appuie sur la documentation de référence élaborée en 2014 et une habilitation particulière Plan de prévention nouvellement créée et délivrée à l’issue de la formation correspondante.

Un accord de partenariat a été signé en 2015 entre Eiffage Construction et l'OPPBTP afin de faire progresser la prévention des risques auprès de ses salariés et sous-traitants. Les actions portent particulièrement sur le développement de modules de sensibilisation et de formation au risque amiante, de préconisations sur les conditions de travail des coffreurs-bancheurs et le déploiement de mesures de prévention spécifiques auprès des entreprises sous-traitantes. Les deux partenaires affichent ainsi leur volonté de collaborer activement au déploiement d'une culture prévention pérenne.

Pénibilité et pathologies professionnelles 

La lutte contre les pathologies professionnelles s’articule autour de formations spécifiques et de l'adaptation des conditions de travail (procédures et matériels).

• Les accords d’entreprise conclus par APRR et AREA en décembre 2014 prenaient déjà en compte l’évolution de la réglementation sur les rythmes de travail, dont trois facteurs d’exposition applicables au 1ᵉʳ janvier 2015 concernant l’entreprise : le travail de nuit, le travail en équipes successives alternantes et le travail répétitif. En complément, APRR et AREA ont fait réaliser en 2015 des audits sur l’exposition aux autres facteurs de pénibilité applicables à compter du 1ᵉʳ juillet 2016.

construction acrobatique
Construction acrobatique sur le chantier du Pas dans le vide (Eiffage Métal) ©Robert Pratta - Reuters

• Au sein d'Eiffage Énergie, le Schéma directeur pénibilité propose trois axes de travail : la réduction des poly-expositions aux facteurs de risques professionnels, le développement des compétences et qualifications, et l’aménagement des fins de carrière. Depuis le début de l’année 2015, Eiffage Energie participe activement au groupe de travail du SERCE et FNTP dans l’objectif d’élaborer un référentiel de branche. Chez Clemessy, les maladies professionnelles font l’objet d’un suivi informatisé spécifique par le biais d’un outil commun aux directions Sécurité, Juridique et Ressources Humaines, qui a été mis à jour en 2015 afin d’affiner le suivi du travail de nuit.

intervention
Intervention sur le réseau THT (Eiffage Énergie) – ©Tous droits réservés

• Au sein de la branche Infrastructures, où l’accord d'entreprise sur la pénibilité date de 2013, le plan d’actions national Prévention de la pénibilité a été établi pour 2015-2016 et aborde les thématiques essentielles aux métiers de la branche tel que le bruit, les vibrations, les manutentions manuelles, les postures pénibles, les agents chimiques ou encore les conditions climatiques.

De nombreuses améliorations ont été apportées cette année encore aux procédures ou aux matériels : équipement des convoyeurs contre les envols de poussières, rampes d’aspiration sur le matériel d’application du bitume, conception avec un fournisseur d’une clef de décoffrage désaxée réduisant la pénibilité et le bruit des opérations, dérouleur mécanisé de géogrilles…

 

carrière chêne
Carrière des Chênes (Drôme) – ©Phototèque Eiffage branche Infrastructures
 

Risques psychosociaux et addictions 

Les différents accords ou programmes d’actions élaborés dans les branches régissent la lutte contre le stress et les RPS. Chez APRR et AREA, l’évaluation des RPS est désormais organisée via la mise à jour des DU selon une méthode spécifiée. L’évaluation est réalisée par le préventeur et partagée avec les membres de la commission Qualité de vie au travail, en lien avec les CHSCT. Eiffage Construction poursuit le déploiement de son module SMS Santé qui cible l’amélioration du bien-être sans se limiter au contexte professionnel et aborde des thèmes comme les addictions, le sommeil, l’alimentation, les maladies cardio-vasculaires, le bruit, l’ergonomie ou encore les conditions climatiques. Les formations SMS sont également en place pour tous les collaborateurs de la branche Infrastructures, et adaptées pour couvrir l’ensemble de ses métiers.

Focus

La région Rhône d’APRR combat les addictions

Chez APRR et AREA, un important travail de sensibilisation et de partage a été réalisé avec les organisations syndicales et les managers en termes d’addictologie ces dernières années. Les membres des commissions Qualité de Vie au Travail ont été sensibilisés sur les addictions en milieu de travail, et les coordonnées des organismes locaux d’assistance et de prise en charge de personnes en difficultés sont désormais à l’affichage sur tous les lieux de travail.

Au-delà de la formation/sensibilisation des salariés qui se déploie de manière pluriannuelle et de l’information au travers de différents supports de communication, la démarche partagée de prévention des addictions vise aussi à vérifier la facilité d’accès aux éthylotests pour en permettre une utilisation préventive et l’adoption de bonnes pratiques lors de l’organisation de manifestations festives dans les entreprises. 

eiffage energie
©Eiffage Énergie 

Les branches disposent de dispositifs d’assistance à la dépendance, facteur aggravant du risque professionnel, de la dégradation des relations de travail et de l’absentéisme. Ainsi, le groupe de travail Addictologie d’AREA a élaboré des supports de sensibilisation et d’information pour les managers et les collaborateurs. Les interventions de l’ANPAA se poursuivent dans les établissements d’Eiffage Énergie, et des procédures à appliquer en cas de comportement à risques lié à la consommation d’alcool ou de stupéfiants sont en place chez Clemessy et Eiffage Construction. Certaines filiales d’Eiffage Construction ont mis en place des contrôles drogues / alcool anonymes (tests Elicole). 

Produits dangereux sous contrôle

Dans la mesure du possible, les branches proscrivent l’utilisation de produits toxiques et recherchent le produit présentant le risque moindre. 

homme casque blanc
Dépollution à Oullins (Rhône) ©JPG

La mutualisation des informations relatives à ces produits constituent un axe important. Ainsi, la base ACCES, qui recense 5 800 produits et qui comporte à la fois l’évaluation sanitaire des produits et des propositions de substitution lorsque l’impact est élevé, est désormais utilisée par les branches Construction, Énergie et Infrastructures. En 2015, de nombreuses fiches FLU ont été rédigées par Clemessy. Celles-ci permettent de proposer aux collaborateurs des fiches simplifiées issues des FDS en ne prenant en compte que les informations adaptées à leur utilisation au quotidien. L’aspect simple et pratique de ces fiches permet une plus grande diffusion auprès des collaborateurs pour leur sécurité.

La branche Infrastructures préconise l’utilisation prioritaire de produits chimiques au plus faible impact sanitaire et environnemental et maintient un niveau d’exigence élevé pour éviter ses rejets de poussières ou fumées.

Enfin, Eiffage Énergie participe activement aux différents groupes de travail de la commission sécurité du SERCE, notamment sur les sujets liés à l’amiante et à la pénibilité.

 

borne électricité bertrand
Le nouveau péage de Limas ©APRR

Des matériels et équipements qui réduisent les risques

Nouveaux outils, nouveaux procédés, améliorations des infrastructures... Les branches investissent –en capitalisant sur la créativité des équipes- et renforcent la sécurité aux postes de travail.

APRR a installé lors de l’élargissement de l’A46 Nord, une nouvelle glissière plus maniable pour des interventions ponctuelles, à la mise en place rapide, ce qui bénéficie à la sécurité des exploitants autoroutiers et réduit également la gêne des usagers. Après avoir testé les caméras de recul, APRR et AREA ont généralisé cet équipement à chaque renouvellement de fourgon. APRR a par ailleurs fait évoluer l’aménagement de la cabine des camions avec le boîtier de commande des lames et saleuses, rétractable vers l’arrière, ce qui permet désormais au conducteur de sortir par la portière du passager quand il est exposé au risque trafic.

Pour l’entretien des espaces verts, des équipements sont toujours à l’essai ou en cours de déploiement, comme le microtracteur à bras déporté, permettant le débroussaillage des accotements en zone contrainte depuis la bande d’arrêt d’urgence et sans fermeture des bretelles des diffuseurs, ou encore le robot faucheur qui se faufile à l’arrière des murs anti-bruit, derrière les glissières béton ou le long des clôtures.

Focus

Bonne pratique chantier : la centrale photovoltaïque de Cestas

touret
©Eiffage

Lors du chantier de la centrale photovoltaïque de Cestas (Gironde), qui a nécessité des quantités importantes de câbles souterrains, une bonne pratique a été mise en place par Eiffage Energie. Si habituellement les équipes déroulent un seul touret à la fois à l’aide d’un treuil ou d’une dérouleuse, il a été imaginé un système de déroulage de câbles simultané provenant de six tourets ; la pénibilité de la tâche pour le personnel s’en trouve ainsi amoindrie.

Lors de la réalisation de trous de réservation préalable au coulage des massifs de pylônes, les éboulements de terre représentent un risque pour les équipes d’Eiffage Energie. Afin de sécuriser davantage la descente des collaborateurs, les équipes du Loiret ont conçu un cadre adaptable à tous les types de fouilles, constitué de quatre étais réglables en acier.

cadre EE
Le cadre de fouille d'Eiffage Energie ©Eiffage
  

Eiffage Construction mène depuis plusieurs années un travail de fond avec les services Méthodes, Matériel et Achats afin de sécuriser l’utilisation des tours d’étaiement. De nombreuses procédures sont en place : emploi prioritaire du matériel retenu par la branche, formation au montage, note de calcul systématique de validation des choix et production de plans détaillés. Les sous-traitants doivent désormais s’y conformer, et participeront ainsi à une réunion préparatoire pilotée par le responsable de chantier.

Eiffage Route s’est pour sa part attachée à promouvoir la mise en place de systèmes de protection contre les envols de poussières et les émissions de fumées. Ainsi, l’installation de rampes d’aspiration sur le matériel d’application de bitume sur la chaussée sera généralisée à l’ensemble du parc de véhicules d’ici 2020.

Enfin, une autre bonne pratique a été mise en oeuvre sur le chantier de création de rétentions Nord Ester (industrie de recyclage des huiles), à travers l’utilisation de coffrages en polystyrène pour la réalisation de massifs en béton. Cette technique permet de limiter la pénibilité liée à la réalisation d’un coffrage « classique ».

Focus

Quelques récompenses 

La branche Infrastructures a été distinguée dans le cadre des trophées « Prévention Ensemble », organisés par l’Usirf et l'OPPBTP, pour des initiatives partenariales en matière de prévention et sécurité :

- Eiffage Route Nord-Est dans la catégorie « Convention de partenariat », aux côtés de GrDF et ErDF pour la signature de deux conventions visant à réduire les dommages aux ouvrages d’électricité et de gaz via une meilleure communication sur la prévention des risques, le partage des bonnes pratiques et retours d’expériences et la gestion des sinistres.

- Le pôle Grands projets de la branche Infrastructures a été récompensé en novembre 2015 par l’OPPBTP pour les travaux d’optimisation de pose de perrés non couverts de la LGV BPL. Leur initiative a été sélectionnée parmi 500 autres dans le cadre de la VTT qui permet de recueillir les meilleures pratiques liées à un matériel, un matériau ou un processus de construction.

- Eiffage Génie civil dans la catégorie « Démarches de prévention » auprès de Vinci Autoroutes et ASF pour la mise en œuvre d’une démarche de développement et de partage d’innovations pour favoriser la sécurité du personnel de chantier

Enfin, sur plus de 400 chantiers inspectés et 48 entreprises notées, Eiffage Énergie a remporté en Ile-de-France le 3ᵉᵐᵉ prix de bonne tenue de chantiers 2015 pour plusieurs dizaines de chantiers mobiles-travaux de tranchées pour GrDF et ErDF - décerné par la Mairie de Paris.

 

S’améliorer par la capitalisation et le partage des bonnes pratiques 

La mutualisation des bonnes pratiques est assurée, entre autres, via des challenges internes, à l’image des Rubans de la Prévention d’APRR-AREA ou du Challenge des métiers Eiffage –événement bisannuel décliné dans toutes les branches du Groupe. Des journées ou des forums Prévention, régulièrement organisés dans les branches tout au long de l’année, contribuent eux aussi à la diffusion des savoir-faire de sécurité.

gens
En 2015, les Rubans de la prévention ©Eiffage 

Cette année, Les rubans de la prévention ont permis de valoriser et de récompenser notamment des initiatives managériales d’intégration de la prévention aux activités quotidiennes, des améliorations de matériels et des sensibilisations croisées entre différents métiers (APRR). A titre d’exemple, l’agence Sud Bourgogne-Ain a reçu le Ruban d’or pour l’application SIP : l’interface développée en interne qui facilite la mise en place des pratiques préventives et permet de remédier rapidement aux dysfonctionnements identifiés.